La bête creuse

Éditeur QUARTANIER (LE)
Collection : Polygraphe
Paru le
Papier ISBN: 9782896982943
Numérique - Epub Sans protection ISBN: 9782896982950
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782896982967
Offrir en cadeau numérique
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

Gaspésie, 1911. Le village de La Frayère a un nouveau facteur, Victor Bradley, de Paspébiac, rouquin vantard aux yeux vairons. Son arrivée rappelle à un joueur de tours du nom de Monti Bouge la promesse de vengeance qu’il s’était faite enfant, couché en étoile sur la glace, une rondelle coincée dans la gueule. Entre eux se déclare alors une guerre de ruses et de mauvais coups, qui se poursuivra leur vie durant et par-delà la mort. Mais auparavant elle entraîne Monti loin de chez lui, dans un Klondike égaré d’où il revient cousu d’or et transformé. Et avec plus d’ennemis. Il aura plumé des Américains lors d’une partie de poker défiant les lois de la probabilité comme celles de la nature elle-même : une bête chatoyante a jailli des cartes et le précède désormais où qu’il aille, chacune de ses apparitions un signe. Sous son influence Monti s’attelle au développement de son village et laisse libre cours à ses excès – ambition, excentricités, alcool –, dont sa descendance essuiera les contrecoups. Près d’un siècle plus tard, son petit-fils François, historien obsessionnel et traqué, déjà au bout du rouleau à trente ans, est convaincu que l’alcoolisme héréditaire qui pèse sur les Bouge a pour origine une malédiction. Il entend le prouver et s’en affranchir du même coup. Une nuit il s’arrache à son exil montréalais et retourne, sous une tempête homérique, dans sa Gaspésie natale, restée pour lui fabuleuse. Mais une réalité plus sombre l’attend à La Frayère : une chasse fantastique s’est mise en branle – à croire que s’accomplira l’ultime fantasme de Monti de capturer sa bête. Comédie truculente, parente des Looney Tunes et du tall tale américain, où affleure une mélancolie crépusculaire, La bête creuse dépeint une Gaspésie hallucinée, creuset de prodiges et d’exploits inouïs. Avec ce premier roman, héritier de l’esprit des grandes œuvres comiques, de Rabelais à Thomas Pynchon, de Don Quichotte à Buster Keaton, Christophe Bernard nous offre une fresque foisonnante, une chronique familiale hors-norme, nourrie par l’humour et la langue irréductibles de cette Gaspésie qu’on se raconte encore là-bas, dans les bars d’hôtel ou au large de la baie des Chaleurs.

Les libraires craquent

  • Magnifique fresque! par la librairie Verdun (Librairie de)

    Possiblement le roman le plus réussi de l'année ! Une grande fresque à l’imaginaire fantastique et déroutante. À lire et à savourer sans retenue !

    (Billy Robinson, Libraire)


  • Commenté dans la revue Les libraires par Philippe Fortin, librairie Marie-Laura

    À travers moult péripéties, éclats de rire et calamités de tout acabit, suivez les exploits et les déboires vertigineux des Bouge, des Bradley et de leur tortueuse descendance. Une histoire grosse comme le bras, belle comme une anguille, giboyeuse à souhait, gonflée, puissante, accaparante et qui colle à la peau comme une langue de génisse. Une langue, justement, dont l’usage impétueux anoblit l’art de la tournure, une langue aventureuse, ratoureuse et raboteuse, mais polie comme du bois de grève. Christophe Bernard, traducteur de profession, délaisse véritablement les mots des autres pour se forger un style qui lui appartient en propre, hardi, intrépide, ingénieux. Une lecture de grand chemin!  

Les libraires vous invitent à consulter

Dévoilement des listes préliminaires du Prix des libraires du Québec 2018

Par publié le

Le dévoilement s’est fait aujourd’hui au Salon du livre de Montréal. Audrey Martel, la libraire lauréate du Prix d’excellence 2017 de l’ALQ, a procédé à l’annonce de la liste préliminaire des quatre catégories du Prix des libraires du Québec, celles de l’essai québécois et de la bande dessinée québécoise et hors Québec étant venues cette année s’ajouter à celles de la poésie québécoise et du roman québécois et hors Québec. Les finalistes, quant à eux, seront connus au début du mois de février 2

Journée mondiale de la traduction

Par publié le

Tous les ans, le 30 septembre, c’est la Journée mondiale de la traduction. Cette journée est célébrée à cette date parce qu’elle coïncide avec la fête de saint Jérôme, un traducteur de la Bible en langue latine considéré comme le saint patron des traducteurs. Dans le cadre de cette journée, la revue Les libraires a voulu mettre de l’avant le travail des traducteurs, qui œuvrent souvent dans l’ombre, alors que leur virtuosité est essentielle afin de rendre accessible les œuvres étrangères et de

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres